Parti “Islam” : on nous prend vraiment pour des c…

Le parti groupusculaire “Islam” (ex “Noor”) – qui porte très mal son nom – pue la merde, comme tous les partis réactionnaires. Avec parmi d’autres trucs qui puent dans son “programme” : la réinstauration de la peine de mort et l’interdiction de l’avortement, qu’on retrouve dans les propositions des fachos. Il a aussi la spécificité d’avoir des propositions ultra-libérales comme la diminution de l’impôt sur la fortune à 2,5% ou les licenciements massifs de fonctionnaires publics.

Les partis gouvernementaux et les médias de masse ont fait le choix de faire un énorme coup de pub à ce groupuscule insignifiant, et complètement invisible sur la scène politique. Jusqu’à aujourd’hui du moins. Basé sur du flan, mais attisant bien les haines, la récente “polémique” qu’ils ont lancée avait pour seul but d’alimenter le discours raciste du gouvernement qui a besoin d’être alimenté par des fantasmes (la peur de l’Islam, ou plutôt des personnes musulmanes, ou plutôt des personnes considérées comme musulmanes). Bref, dans leur propre intérêt et non pas dans l’intérêt de défendre quelconques valeurs. Ce ne sont d’ailleurs jamais eux qui paient les pots cassés de ces haines attisées. Ils n’ont aucune gêne à monter les gens les uns contre les autres, pour des votes. Cette “polémique” est une nouvelle illustration qu’ils créent le problème d’un islamisme réactionnaire (très mal défini, d’ailleurs) bien plus qu’ils ne le combattent. Ils ne veulent pas le combattre, ils veulent juste nous faire croire qu’ils nous protègent, alors qu’au contraire ils gonflent les braises et soufflent dessus. Comme dirait l’autre : “Ceux qui désirent l’affrontement, souvent ignorent sa réalité. Leur arrogance n’a d’égal que leur lâcheté. Ils soufflent sur des braises, planqués dans leur confort.”

Comme le dirent d’autres – ATTENTION lien vers facebook, ces deux extrêmes-droites (Parti Islam et NVA, dans ce cas-ci) sont heureuses de faire monter les tensions, et les médias estiment faire leur boulot en relayant leurs conneries…

Francken aurait pu ouvrir sa gueule depuis au moins 2012, le parti “Islam” et ses propositions pourries étaient publiques depuis longtemps. Mais comme par hasard il choisit ce début de campagne électorale pour créer une polémique de toute pièce, sur base de… deux élus communaux (qui ne servent à rien) sur les milliers que compte le pays. L’excité du tweet connait bien son boulot. Ils nous prennent pour des con.ne.s, première.

Avec ses petits copains de l’Open VLD, il propose de modifier la Constitution (rien que ça) afin de pouvoir interdire ce genre de partis aux discours et propositions illégales. Ok… donc non seulement on ne les a pas entendus ouvrir leur gueule au moment où il était envisagé de faire de même pour le Vlaams Blok (années 1990) – qui, lui, représentait un réel danger électoral à ce moment-là, à l’inverse du parti “Islam” qui n’atteint pas les 0,5% – mais en plus la dite Constitution a été changée moins de dix fois dans l’histoire de la Belgique. Ils savent très bien que leur proposition n’a aucune chance d’aboutir, ils veulent juste se faire mousser avec une polémique de plus sur “le sujet”. Ils nous prennent pour des con.ne.s, deuxième.

Et la secrétaire d’Etat bruxelloise à l’Égalité de Chances (CD&V) de leur emboiter le pas. Une belle brochette d’hypocrites. L’Égalité des Chances devrait plutôt s’inquiéter de la manière dont on traite le “sujet” Islam en Belgique, et surtout de la manière dont on traite les personnes qu’on considère proches dudit “sujet” (très mal défini, toujours). Ces délires participent à créer des identités fantasmées et ensuite à les crisper.
Imagine-toi, la vingtaine, tu vas “devoir” voter pour la première fois, en sachant que plus aucun.e jeune normalement constitué.e ne croit au système électoral, et tu es considéré.e comme musulman.e ou proche d’une certaine culture liée (sic). On te le fait sentir tous les jours, de toutes les manières les plus connes et les plus sales dont une société islamophobe soit capable. Tu vois vite fait à la télé ou sur la une d’un journal de merde que ce gouvernement de fachos et les médias crasseux veulent faire interdire un parti appelé “Islam” qui se présente aux élections communales. Ce serait quoi ta réaction normale ? Voter pour cette liste de merde dont tu ne connais mot, évidemment. Le vote contestataire à côté de la plaque, ce n’est pas que pour les ouvriers blancs de France…

Le plus hallucinant c’est comment ces guignols arrivent aussi facilement à mener la danse du débat public sur base de ce genre d’inepties, pendant qu’on les laisse passer bien gentiment toutes les réformes (des pensions, de la santé, de l’enseignement) qu’on va payer bien cher dans les dents, tout.te.s occupé.e.s qu’on aura été par du flan.

On laisse même, tranquillement, ces partis sexistes (NVA, MR, Open VLD et CD&V) mobiliser l’antisexisme pour justifier leurs polémiques. Les propositions débiles du parti “Islam” du type séparation des hommes et des femmes dans les bus, aussi débiles que leur proposition d’interdire les tatouages et piercings, n’ont aucun écho dans la population. Mais on choisit d’en faire tout un foin médiatique et politique, et on en profite pour distiller l’idée que c’est ça être musulman.e, bien sûr. Par contre, les médias se taisent sur l’incohérence, et donc l’hypocrisie, de ces partis qui prennent des mesures qui affectent réellement les femmes (diminution des moyens d’associations qui travaillent sur les violences faites aux femmes ; diminution du séjour en maternité à 3 jours et demi ; limitation du recours à l’écartement des femmes enceintes au travail ; remise en cause de l’IVG ; etc.). Ils nous prennent pour des con.ne.s, troisième.

Sur le fascisme de la NVA, sur ses messages et projets haineux, rien, si ce n’est la banalisation. On ne compte plus le nombre de choses illégales dites ou faites par l’excité du tweet, mais tranquille on le laisse parler de changements constitutionnels comme si de rien n’était…

Interdire les partis réactionnaires ne permet pas d’endiguer le mal. Même le Vlaams Belang, la NVA, les bourgeois du PP ou les nazillons de Nation ne devraient pas être interdits. C’est uniquement par la lutte et l’unité dans la diversité qu’on a mis et qu’on mettra en échec ces brochettes de fachos et autres réac’. La rencontre entre “milieux” stigmatisés par ceux-ci, mais qui se connaissent souvent très mal, est une des conditions nécessaires à de telles luttes émancipatrices.

This entry was posted in General and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.