Les nouveaux cadres de Nation Liège

En vue des prochaines élections d’octobre, Nation s’organise. Si Nation est souvent tenu en échec à Liège dans ses activités publiques et que les tentatives de s’implanter réellement ont toutes échoué, quelques militants tentent toujours de s’y organiser.
Nation Liège vient donc de se doter de ses cadres dans les personnes de Stéphane Torré et de Jonathan Delvallée. Si le premier est relativement inconnu au bataillon à part pour quelques diatribes sans queue ni tête sur les réseaux sociaux, le second s’est déjà fait connaître. En effet, il fut l’un des six condamnés suite à une ratonnade à Bruxelles à l’encontre d’une personne sdf.

Petite remise en contexte : En 2015, Nation et deux autres groupes néonazis flamands perturbaient –les rassemblements de personnes sans-papiers à Bruxelles. Insultes racistes, imitations de mimiques et de bruits de singe à tous ceux trop bronzés à leur goût, menaces, etc. Suite à un énième échec de leur part de perturber le rassemblement de personnes sans-papiers, et repartant bredouille, six d’entre eux allèrent se défouler, « au contact » selon leur expression, en agressant une personne SDF. Seulement une vidéo amateur filma la scène et les images tournèrent rapidement à la vue de la violence. À six, armés de bouteilles, de pavés et de gants renforcés, ils se déchaînèrent sur la personne SDF. Jonathan fut l’un de ceux qui participèrent à cette expédition, il fut condamné à un an avec sursis pour coup et blessure, de plus une motivation aggravante fut consignée : celle de la haine raciste.

Stéphane comme Jonathan ont des profils types de militants adhérents aux thématiques classiques de Nation : soutien à Aube dorée, la reprise de logos fascistes (croix celtique entre autre), complotisme et soutien au nazisme, etc.

Les résultats de cette élection, à laquelle le président-dirigeant Hervé Van Laethem étant présent, sont en contradiction avec le travail des dirigeants de Nation : alors qu’ils tentent tant bien que mal à enlever l’image néonazie du parti (refusant l’étiquette de NS – National Socialisme – par exemple), ils placent à la tête de la section liégeoises deux jeunes militants qui partagent publiquement soutiens et logos néonazis, attachement à l’histoire nazie (jusqu’à se faire tatouer une croix gammée sur le coeur).

Stéphane Torré : Président

Stéphane rend un hommage – anniversaire à Manolis Kapelonis et Giorgos Fountoulis, deux militants d’Aube Dorée érigés en martyrs, tués le 1er novembre 2013 devant un local d’Aube Dorée, en représaille au meurtre de l’antifasciste Pavlos Fyssas. Utilisant l’émotion, Aube Dorée fait ensuite élire le père de Giorgos député européen.

Jonathan Delvallée : Vice-Président

 

 

Bref, rien ne change chez Nation et personne n’en est dupe : racisme, antisémitisme, islamophobie, xénophobie, complotisme etc. Les traits distinctifs des groupes d’extrême-droite en somme.

Pour construire cet article, nous nous sommes basés sur cet article ainsi que les articles de presse de l’époque.

This entry was posted in General and tagged , . Bookmark the permalink.