Soutien aux salles qui refusent les concerts National Socialist Black Metal

Une salle de plus, mise au courant par des personnes fréquentant les salles/milieux métal, prend ses distances avec Florian Hardy et ses organisations. Après s’être vu refuser de continuer ses programmations avec la Zone suite à l’organisation de concerts issus de la scène NSBM, cela s’est ensuite passé avec La Légia, l’AZ d’Aachen et maintenant le Smile.

Ces salles ont fait leurs choix sur base des informations recueillies et le ras-le-bol d’une partie du public du Black Metal de l’intrusion du NSBM dans leurs concerts, leurs lieux de fête. Ras-le-bol qui a amené des métalleux.ses, refusant d’êtres associé.e.s au NSBM pourrissant la scène liégeoise, à collecter des informations et les transmettre à différents collectifs (dont Veille Antifa Liège).
Veille Antifa en profite pour rappeler que si elle met des informations à disposition en ligne, elle ne contacte pas les salles pour exercer une quelconque pression. Une fois encore, ce sont des personnes du milieu Black Metal et/ou proches de la salle qui ont décidé, avec raison, de se responsabiliser et d’en informer celle-ci.

Les personnes et groupes proches de l’organisateur des concerts décrits dans les deux articles (ici et ici) prennent sa défense : “ce n’est pas un nazi”. Nous nous contenterons de souligner que lorsque l’on organise plusieurs concerts de groupes connus comme faisant partie de la scène NSBM, la question n’est pas de savoir si l’on est un nazi ou pas mais de quelles peuvent être les conséquences de participer à la promotion et à la banalisation d’une culture se revendiquant nationale-socialiste. Conséquences et responsabilités vis-à-vis de sa réputation personnelle, de la réputation des groupes dans lesquels on joue, de la réputation des salles auxquelles sont cachées l’idéologie des groupes organisés. Conséquences et responsabiltés vis-à-vis du public non averti. Rappelons que la montée de mouvements et organisations fascistes ne peut se faire sans une montée parallèle de divers canaux culturels soutenant ces idées.
Permettre à un groupe revendiqué NSBM et dont il est publiquement connu que le leader considère l’attaque de la Russie par l’Allemagne comme étant « la seule erreur d’Hitler », de monter sur scène ne peut être simplement expliqué par de l’apolitisme. Permettre à un sonorisateur de concerts NSBM clandestins dans la salle de Serge Ayoub “Batskin” (Troisième Voie, Jeunesses Nationalistes Révolutionaires) de monter sur scène dans une salle où le marchandising pour Peste Noire est consciemment organisé, ne peut simplement être expliqué par « la musique c’est la musique, fuck politic ».
Et ce ne sont que deux exemples.
Aucune déclaration relative à une remise en question de promouvoir ce type de scène. Aucun changement dans la ligne politique des groupes organisés par « La Sarabande des Annequins ».

Au contraire : les soutiens appellent au boycot de la salle et à la continuité des concerts. En connaissance de cause.

Pour Veille Antifa, la promotion de personnes, groupes, contenus à l’idéologie fasciste sur Liège n’est pas acceptable. Liège a et gardera une culture antifasciste. Participer, soutenir, collaborer avec des contenus, groupes, personnes faisant l’apologie culturelle du fascisme n’est ni neutre ni apolitique ni anodin. Ne pas refuser, ne pas agir, ne rien dire sont également des actes. Des actes qui normalisent le fascisme en les laissant jouer, déblatérer, se réseauter et rendre leurs idées plus audibles.
C’est pourquoi nous soutenons les salles comme le Smile, la Zone et La Légia qui, malgré les difficultés que cela peut entraîner, font le choix de refuser, d’agir et d’affirmer qu’il n’y a aucune promotion du NSBM et de son idéologie en leur sein. Les groupes de Metal en général, et de Black Metal en particulier, de qualité sont suffisament nombreux pour ne pas avoir à se coltiner des fachos qui pourrissent le style et le milieu.
C’est pourquoi nous soutenons et relayons les témoignages des personnes issues de la scène métal nous racontant ce qu’elles ressentent, perçoivent de l’intrusion du fascisme dans leur scène et les informations concrètes et vérifiées qu’elles nous transmettent.

En conclusion, Veille Antifa Liège reste une veille active sur les questions de l’antifascisme. Toutes expressions du fascisme seront analysées et diffusées.

This entry was posted in General and tagged , . Bookmark the permalink.