Nation : questions de priorités – Les fachos et le droit de tuer

Nation avait annoncé sa présence sur la Batte ce dimanche 7 octobre en matinée, avec son président Hervé Van Laethem. Force est de constater que ce n’était une nouvelle fois que des effets d’annonce. À chaque fois qu’ils donnent un rendez-vous public à Liège, ils y sont invisibles. Soit ils sont obligés de se réfugier ailleurs et de prendre rapidement une photo bien triste, soit ils utilisent cela comme diversion pour faire autre chose ailleurs.

Ce sont les mobilisations à chacun de leurs rassemblements annoncés qui les contraignent à rester dans l’ombre.

Manifestation à Comblain-au-Pont

Ce dimanche 7 octobre, ils étaient à Comblain-au-Pont. À la veille des élections, ils ont préféré abandonner une rencontre avec les badauds sur Batte pour opportunément surfer sur la mort d’un gamin. Gamin cambrioleur tué par balle par un pompiste qui tira à cinq reprises sur la voiture dans laquelle il se trouvait. Le parquet a ouvert deux dossiers : l’un pour homicide et l’autre pour cambriolage et effraction. Le pompiste a été relaxé.

Comment se fait-il que le pompiste détienne une arme à feu ? Était-il en danger lorsqu’il a tiré ou a-t-il pris des risques pour “faire justice” ? Quel était l’enjeu du vol ?

Nation ne répond pas à ce genre de questions, il crache sur les proches du mort en remettant en cause… les vêtements qu’ils et elles portent.

C’est un grand classique des extrêmes-droites de soutenir la vengeance personnelle à l’américaine, mais uniquement quand les rôles sont bien fixés. Si le suspect est basané et la victime (la tueuse, dans ce cas-ci) blanche alors là, ça va, ça peut être exploiter à des fins politiques.
On se rappellera de Jordy, jeune noir et pauvre, tué par balle dans le dos par un bijoutier qu’il venait de tenter de braquer. Ce fait divers fut directement repris par une organisation fantoche du Parti Populaire, le collectif Vigies, dans un climat électoraliste. Nation avait été présent avec d’autres (ceux du FN et apparentés, des hools d’extrêmes-droites, etc.), et cette fois la logique est encore la même. Les rôles sont conformes à l’idéologie xénophobe de Nation, le climat électoraliste est également présent, c’était pour eux le moment de se montrer et de surfer là-dessus.

Par contre, lorsque la situation ne correspond pas à ce cadre strict, il n’y a aucun soutien de leur part.
En 2010, par exemple, c’est un bijoutier turc qui tue deux braqueurs à Schaerbeek (ce que nous ne soutenons évidemment pas). Silence total de Nation et consort. L’extension de la légitime défense à un droit de tuer, ils ne la revendiquent uniquement que pour des personnes blanches contre des personnes racisées et/ou identifiées comme étrangères.

Réunion à Liège

La presse nous apprend qu’ils se seraient rendus dans un bar du quartier nord pour se réunir après cette manifestation et qu’un cocktail molotov aurait été lancé sur la vitrine du bar en question.

Pour vous inscrire à notre newsletter (un email par mois) cliquez ici.

This entry was posted in General and tagged . Bookmark the permalink.