Communiqué suite à la manifestation contre le congrès de l’APF

« FACE A LA REPRESSION POLICIERE LA CAMPAGNE BZA NE S’ARRETERA PAS ! »

Ce matin, 17 décembre 2016, une centaine de manifestants antifascistes ont organisé un rassemblement au Square de Meeûs, contre le déroulement du congrès de l’Alliance for Peace and Freedom, qui regroupe plusieurs organisations européennes d’extrême droite et qui a son siège dans le square même. Ce rassemblement avait pour objectif de perturber le congrès, et de dénoncer le fait que l’APF reçoit des financements européens pour mettre en place leurs politiques de haine et de racisme. Devant ce local, un dispositif policier disproportionné avait été déployé : quatre combis, une autopompe et même des soldats, prêts à protéger le local.


Sûr de nos convictions politiques, le rassemblement s’est transformé en manif spontanée se dirigeant vers le quartier Matonge, afin d’informer et de sensibiliser les citoyens d’Ixelles. Après quelques tensions, la police a chargé le cortège en arrêtant une septantaine de manifestants (selon la RTBF), les tabassant violemment de manière aveugle. Nous dénonçons l’agressivité et la répression policière menant toujours à une escalade de violence, ciblant ici les citoyens qui luttent contre la montée de l’extrême droite. Dans leur charge disproportionnée, une jeune manifestante s’est procurée une fracture du fémur, et elle se trouve actuellement à l’hôpital. Ce n’est qu’une preuve supplémentaire de la violence policière extrême : voilà la démocratie libérale que la police de Bruxelles nous offre.

Cette répression violente n’arrêtera pas la force de la campagne. Il est temps maintenant de penser à ceux et celles qui ont été arrêté.e.s et, aujourd’hui encore plus qu’hier, de dénoncer et de combattre la montée des partis d’extrême droite en Europe et l’attitude de la police et des politiques qui les défendent.

Bruxelles est et restera antifasciste !

This entry was posted in General and tagged , , , . Bookmark the permalink.